Bob, le lave-vaisselle éco-citoyen

Avec Bob, la France pourrait économiser l'équivalent de 30 000 piscines olympiques ! 
Le 22 mars dernier, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau dont le thème était cette année le gaspillage, l’ONU insistait sur la nécessité de réduire la quantité d’eaux usées que nous produisons
Pourquoi économiser l’eau ?
La question peut paraître légitime au premier abord : à quoi bon économiser l’eau dans les pays développés, alors que 70% des eaux usées y sont traitées ? Il y a plusieurs réponses possibles.
  • La quantité totale d’eau disponible est en constante diminution, notamment à cause de la pollution, des fuites, de l’évaporation plus intense liée au réchauffement climatique. D’après Marillys Macé, directrice du Centre d’Information sur l’Eau (Cieau), en Europe, notre génération consomme 8 fois plus d’eau que nos grands-parents. Or la surexploitation peut conduire à l’assèchement des nappes phréatiques ou des rivières, d’où des restrictions les jours de fortes chaleurs dans certaines régions.
  • Des alternatives à l’éco-responsabilité encore balbutiantes. Plusieurs options sont en effet envisagées, de l’amélioration du traitement des eaux usées au dessalement de l’eau de mer, en passant par la limitation des fuites grâce à de nouvelles technologies, mais toutes ces solutions sont encore trop coûteuses et/ou polluantes.
Il est donc parfaitement légitime sinon nécessaire d’adopter un comportement éco-citoyen et de vouloir réduire sa consommation d’eau, et pas uniquement en milieu rural. D’après l’INSEE, chaque français consomme en moyenne 150 litres d’eau par jour, tous usages confondus, et 50 000 litres par an : comment réduire ces chiffres ?
Les lave-vaisselles, plus économes en eau que le lavage à main
Le rapport commandé en 2009 par le Gifam (groupement interprofessionnel des fabricants d’appareils d’équipement ménager) au laboratoire d’analyses Eurofins précise qu’un lave-vaisselle familial récent, c’est-à-dire d’une capacité de 10 à 14 couverts, consomme en moyenne 12 litres d’eau par cycle. Dans un foyer composé de 4 personnes, à raison de 220 lavages par an (4,2 par semaine), la consommation annuelle s’établit ainsi aux alentours de 2600 litres par an.

Un lave-vaisselle moderne, sur Daan Technologies. Il existe désormais de nombreux types de lave-vaisselles, mais le secteur s’étant progressivement concentré, les technologies et le design restent plus ou moins similaires d’un appareil à l’autre.

L’enquête estime à contrario qu’une vaisselle faite à la main par un ménage moyen nécessite 42 litres d’eau environ, et même jusqu’à 100 litres chez ceux qui laissent l’eau couler pendant toute la durée du lavage (⅓ des ménages) ! Toujours selon l’enquête, à raison de 11 lavages à main hebdomadaires (on fait plus souvent la vaisselle lorsqu’on la fait à la main), la consommation annuelle s’établit entre 24 024 et 57 200 litres par an pour les foyers les moins économes. Soit un gaspillage annuel compris entre 21 500 et 54 600 litres dans ces foyers !
Une famille composée de 2 adultes et de 2 enfants, équipée d’un lave-vaisselle et qui consommerait environ 150 000 litres d’eau par an, réaliserait ainsi environ 15% d’économies sur sa facture d’eauOr, aujourd’hui, on estime que 43% des foyers français ne sont pas encore équipés en lave-vaisselle.
Les foyers de taille réduite plus rarement équipés en lave-vaisselles
D’après l’INSEE, en 2013, il y avait en France environ 19,4 millions de foyers constitués d’1 à 2 personnes (68% des ménages français). 66% des ménages d’une seule personne n’étaient pas équipés d’un lave-vaisselle, ce qui représente 6,6 millions de ménages environ. 31% des couples sans enfants n’étaient pas non plus équipés, ce qui représente environ 2,4 millions de ménages. En excluant ici, par souci de simplification, les cas plus particuliers des familles monoparentales et des ménages complexes, on constate donc qu’au minimum 9 millions de ménages de 1 à 2 personnes ne possèdent pas de lave-vaisselle, soit un taux de plus de 46%, ce qui est supérieur à la moyenne nationale.
 Ceci peut s’expliquer de différentes manières. L’INSEE retient par exemple que le taux d’équipement en lave-vaisselle des surfaces inférieures à 60 m² n’excède pas 20% toutes catégories sociales confondues, de même chez les individus âgés de moins de 30 ans, et les retraités ne sont équipés qu’à hauteur de 38% environ. Or les personnes vivant seules sont plus susceptibles d’occuper des logement de petite taille et sont, justement, plus souvent des jeunes ou des retraités.    
L’atomisation des ménages : plus nombreux et plus réduits
D’après l’INSEE, le nombre de ménages s’accroît 2,5 fois plus vite que la population.En moyenne, sur la période 1975-2005, le nombre de ménages a crû chaque année de 1,24% tandis que la croissance démographique s’est établie à 0,48% par an. Il y avait ainsi près de 28,5 millions de ménages en 2013, pour une population de 66 millions d’habitants, contre seulement 17 millions de ménages en 1975 et 53 millions d’habitants. Toujours selon l’INSEE, ce phénomène est dû à deux évolutions sociétales : le vieillissement de la population, ainsi que l’érosion des modes traditionnels de cohabitation. En effet, les baby-boomers arrivent à l’âge où ils voient leurs enfants quitter le domicile, le nombre de couples recule, les divorces augmentent, la monoparentalité se développe.  
Ainsi, il y a de plus en plus de petits ménages en France, et nombre d’entre eux lavent leur vaisselle à la main. L’industrie de l’électroménager n’a donc pas cerné ce nouveau contexte sociologique et démographique, les technologies n’ont pas épousé les nouveaux besoins, les appareils familiaux, imposants, coûteux demeurant la norme sur le marché. De ce mauvais matching entre une demande potentielle pléthorique et une offre standardisée et restreinte résulte un gaspillage désastreux pour l’environnement.
Bob, champion toutes catégories
S’il faut entre 24 024 et 57 200 litres par an pour laver à la main la vaisselle de 3 à 4 personnes, il en faut donc environ la moitié pour 1 à 2 personnes, soit entre 12 012 et 28 600 litres. Bob ne consomme que 3 litres d’eau par cycle, contre 6 litres en moyenne pour les appareils concurrents les plus performants utilisant un système de filtrage de l’eau de rinçage. A raison d’un cycle par jour du fait de sa compacité, un foyer équipé d’un Bob consomme donc seulement 1100 litres d’eau par an. Un ménage d’1 à 2 personnes équipé économiserait ainsi entre 10 900 et 27 500 litres d’eau par an. Uniquement du point de vue des économies d’eau réalisées, Bob peut donc être rentabilisé dès la 4e année d’utilisation (1000 litres = 3 euros).
 
En théorie, si chacun des 9 millions de foyers d’1 à 2 personnes aujourd’hui non équipés en lave-vaisselle recevait demain un Bob, la France pourrait réduire ses émissions d’eau usées de 100 à 250 milliards de litres d’eau par an, de quoi remplir plus de 30 000 piscines olympiques ! 
Vous voulez économiser du temps, de l’argent, tout en vous engageant en faveur de l’environnement ? Adoptez Bob !

 

Articles associés